| posté il y a 9 mois

Wonder Wheel : le nouveau Woody Allen digne d’une tragédie grecque


Woody Allen qui aura marqué le monde du cinéma, signe son nouveau et probablement dernier film, d’une théâtralité tragique.

image-extraite-du-film-Wonder-Wheel-de-Woody-AllenCrédit Mars Film

Deux ans après Café Society, le réalisateur nous revient avec Wonder Wheel, un drame se déroulant dans l’agitation du parc d’attraction de Coney Island dans les années 50. Nous retrouvons au casting des têtes qui ne sont plus à présenter à l’instar de la très adulée Kate Winslet  Titanic et the Reader – dans le rôle de Ginny, une ancienne actrice de théâtre lunatique devenue serveuse dans un restaurant, ainsi que James Belushi dans le rôle de son mari Humpty, aux antipodes de Ginny, un peu graisseux et qui ne pense qu’à l’emmener pêcher. Un autre nom qu’on connait plus dans le monde de la musique est Justin Timberlake, dans le rôle de Mickey, un homme séduisant, maître -nageur, vivant à travers les pièces de théâtre, notamment les tragédies et aspirant à devenir dramaturge. Enfin, s’ajoutera à la liste, la somptueuse Juno Temple dans le rôle de Carolina, fille de Humpty qui revient au bercail après son désenchantement amoureux avec son ex–mari, membre d’un gang.

Cependant, comment vous expliquer que Wonder Wheel va bien au-delà d’un simple film dramatique qui se déroule dans les années 50? Déjà au niveau du casting, le choix porté sur les acteurs n’est pas anodin. C’est sans doute le film le plus théâtral de l’auteur de Blue Jasmine. Ceux qui connaissent Woody Allen, en tant que réalisateur bien-entendu, ne serait-ce que partiellement, n’ignorent pas le goût très prononcé et dévorant qu’il a pour la littérature, comme il a pu récemment le montrer dans Minuit à Paris. Le choix de Kate Winslet dans l’un des rôles principaux prend tout son sens lorsque l’on connait l’importance du théâtre dans la formation des acteurs Britanniques et ayant elle-même déjà joué dans des films inspirés de pièce de théâtre comme Hamlet.

De ce fait, inéluctablement, il existe un réel parallèle entre le personnage et son interprète. Ancienne actrice de théâtre, Ginny a dû abandonner sa passion à cause de ses tourments lunatiques pour se consacrer à une vie de serveuse sans savoir que le théâtre trouverait de nouveau un chemin dans sa vie, son histoire avec Mickey ayant tous les aspects d’une tragédie ShakespearienneMickey, fervent aspirant dramaturge, n’aura pas besoin d’autres inspirations pour écrire sa puissante tragédie comme il le dit lui–même car ce qu’il vit avec Ginny et partiellement Carolina, est digne des plus grandes tragédies depuis l’Antiquité jusqu’aux siècles les plus récents. Mickey, Ginny et Carolina, forment un triangle amoureux à la Phèdre, Hyppolyte et Aricie, et leur destin en sera à jamais bouleversé.

Wonder Wheel dans les salles obscures depuis le 31 janvier 2018.

Article rédigé par Willyas