| posté il y a 8 mois

Un regard sur la nouvelle génération du cinéma francophone


En cette semaine du Printemps du cinéma, Mooderns se penche sur notre nouvelle génération d’acteurs francophones. Ces dernières années, nous autres cinéphiles avons vu cette progéniture faire ses premiers pas sur nos écrans, détrônant ainsi les éternels visages vieillissants qu’on nous resservait à chaque production, et qui semblaient bloquer la voie à des jeunes pousses bien moins arthrosés.

Après de longues heures de visionnage, d’étude, de critique, d’investissement dans un ticket de cinéma toujours trop cher, nous sommes fiers de vous présenter la crème de la crème, le petit lait du nouveau cinéma francophone.

William Lebghil (27 ans) 

william lebghil

...qui a fait ses débuts au cinéma avec Les Mythos (aux côtés d’Alban Ivanov et Stéphane Bak), et qu’on a pu voir se démarquer largement dans Les Nouvelles Aventures d’Aladin, pratique un humour absurde qui ne nous a pas laissé indifférent. Bien que souvent impliqué dans des productions destinées à un public imberbe, il dénote par son talent naturel et vole presque la vedette aux premiers rôles. On a pu le voir récemment dans le film Le sens de la fête, qui a rencontré un énorme succès.

 

Rod Paradot (21 ans)

rod paradot

...ne se destinait pas à devenir acteur. Rod, c’était des études professionnelles, un CAP menuiserie, et fin de l’histoire. Mais il est repéré par une directrice de casting qui verra en lui un talent brut et naturel ; la suite leur donnera raison à tous les deux. Il recevra en 2016 le César du meilleur espoir masculin, pour sa prestation dans La Tête haute. Avec sa gueule de Magimel, et ses origines modestes, Rod se démarque par son succès précoce.

 

Garance Marillier (20 ans)

garance marillier dans le film graveGarance Marillier dans le film 'Grave'.

...qui s’est surtout distinguée dans le film Grave (de Julia Ducournau) en incarnant une végétarienne à qui la viande rouge manquera un peu trop. Ce rôle de psychopathe cannibale qui dénote avec une apparence timide lui vaudra de concourir aux Césars et de manquer de très peu une récompense pourtant méritée.

 

Nassim Si Ahmed (29 ans) 

Nassim Si Ahmed

...qui s’est fait connaitre en jouant le dealer le plus niqué de la tête sur Youtube (En passant pécho), a démontré sa polyvalence dans Made in France, un film qui a souffert d’un très très mauvais timing. Traitant du terrorisme et de la radicalisation, la production devait sortir dans les salles obscures en novembre 2015 ; cela n’arriva pas pour un motif évident. Il est à espérer qu’à l’avenir, ce jeune talent saura s’imposer sur le grand écran, comme il l’a fait avec Youtube.

 

François Civil (29 ans) 

francois civil aux côtés de pierre niney dans le film fiveFrancois Civil aux côtés de Pierre Niney dans le film 'Five'.

...s’est également illustré dans Made in France, mais c’est dans un registre plus humoristique que nous le connaissons. Nous citerons l’une des meilleures séries françaises, Dix pour cent, où il joue le fils du directeur d’une agence artistique, ainsi que Five (le premier film d’Igor Gotesman) où il interprète le pote un peu débile et défoncé dans une bande présidée par ce cher Pierre Niney. Dernièrement, il a pu s’évader de ses éternels seconds rôles pour devenir la tête d’affiche de Burn Out.

 

Stéphane Bak (21 ans) 

stéphane Bak

...a débuté le stand-up il y a déjà 7 ans. Quelques apparitions dans le Youtube game, quelques films, dont un aux côtés de François-Xavier Demaison (L’Outsider) et plus récemment l’un des rôles principaux dans l’adaptation cinématographique de la bande-dessinée Seuls. Une ascension mesurée qui lui ouvrira certainement des portes à l’avenir, le temps pour lui de continuer à faire ses armes.

 

Pom Klementieff  (31 ans) 

Pom Klementieff

...a commencé à faire parler d’elle en 2009 avec Loup,  un film de Nicolas Vanier. Depuis, elle s’est tournée vers des comédies telles que Radiostars, Les Kaïras, ou encore L’amour dure trois ans. Sa visibilité grandie cependant en 2017 lorsqu’elle est choisie pour interpréter Mantis, la médium un peu barrée du second opus des Gardiens de la Galaxie ; soit son premier succès dans un blockbuster américain.

 

Swann Arlaud (36 ans) 

Swann Arlaud

...n’est pas vraiment à classer dans la catégorie des jeunes acteurs, car il revient de loin. Après un petit rôle en 1992, Swann reprend le cinéma en 2005, et enchaine des rôles discrets dans une vingtaine de productions, presque toutes encadrées par des cadors (Depardieu, Poelvoorde, Gad Elmaleh…). Il était temps qu’il se démarque, et que le jour de gloire arrive. Et c’est aux Césars 2018 que tant d’années de labeur paieront, puisqu’il remportera le César du meilleur acteur pour son rôle principal dans Petit paysan.

 

Nahuel Pérez Biscayart (32 ans) 

Nahuel Perez Biscayart

...n’aura pas échappé à nos yeux attentifs durant la dernière Cérémonie des Césars. Acteur argentin, il a raflé le césar du meilleur espoir masculin (avec 120 battements par minute) et s’est également imposé dans l’excellent Au revoir là-haut, l’adaptation du roman de Pierre Lemaître par Albert Dupontel, où il incarne une gueule cassée revancharde dans une France d’après-guerre.

Acteurs à suivre de très près donc! Et si tu n’as pas encore vu les films cités dans cet article, on t’invite à les matter au plus vite !

Article rédigé par Guillaume