| posté il y a 9 mois

Le meilleur film de science-fiction de tous les temps ?


image science fiction Dune

Denis Villeneuve — Premier Contact, Blade Runner 2049 — adapte le chef d’œuvre de la science-fiction Dune...

Dune, c’est la saga littéraire de science-fiction la plus vendue au monde, sans Dune il n’y aurait pas eu Star Wars. Dune c’est à la fois un récit initiatique qui te plante un décor qui en fait le pendant SF du Seigneur des Anneaux tant l’univers est dense et immersif, une réflexion philosophique et théologique sur l’homme ponctuée de trips psychédéliques, Dune ça te parle de transcendance, de comment l’homme construit ses propres mythes, d’écologie avant l’heure, bref Dune ça te prend ta vie et ça te la retourne.

Frank HerbertFrank Herbert

Expliquer Dune serait une tâche trop compliquée, mais sachez que la saga, écrite par Frank Herbert de 1965 à 1985, s’étend sur six livres (sans compter le nombre important de livres que constitue l’univers étendu) et sur plusieurs milliers d’années dans son récit.

livre DuneLes 3 derniers livres de la saga Dune écrite par Frank Herbert

Ces livres suivent le parcours de la dynastie Atréides à travers les âges dans un univers où la denrée la plus convoitée de l’Empire est l’épice, qui sert non seulement pour les voyages spatiaux, mais également — l’œuvre ayant été pensée dans les années 60 — à “ouvrir son esprit” tel un bon buvard de LSD des familles. Cette épice est produite par des vers de sables géants déifiés par la population autochtone d’Arrakis, Dune de son petit nom, et se trouve au cœur des magouilles politiques de l’Empire d’une complexité à faire pâlir d’envie la prélogie Star Wars.

image de David LynchPaul Atréides au premier plan et les 'Fremen' en arrière plan dans l'adaptation de Dune par David Lynch

Dune, c’est aussi l’adaptation controversée de David Lynch datant de 1984, qui a donné envie à bon nombre des admirateurs des livres de se pendre tant il ne leur rendait pas justice. Le film, avec son esthétique Lynchienne très tranchée et clivante, et un montage fait à la machette par un certain Dino de Laurentiis, le producteur le plus mégalo qui soit, échouait à rendre l’univers de Dune accessible aux non-avertis et à recréer en images le souffle épique et grandiose des livres.

Vaisseau imaginé par l'équipe de JodorowskiVaisseau imaginé par l'équipe de Jodorowski

Dune c’est enfin le projet d’une vie, celle d’Alejandro Jodorowski, cinéaste chilien à qui l’on doit les ovnis El Topo ou La Montagne Sacrée, le premier ayant fait les beaux jours des séances de minuit des années 70. Jodorowski, qui a vu son projet avorté par des producteurs trop frileux, avait pour ambition de créer une expérience de cinéma inédite avec l’adaptation de Dune, et de reproduire les effets de la drogue sur les spectateurs par les simples artifices visuels de son objet filmique non identifié. Ce projet aurait réuni Orson Welles, Salvador Dali, Mick Jagger ou encore Pink Floyd pour la musique, autant vous dire que ça aurait transpiré la drogue par tous les pores.

Image de Denis Villeneuve Denis Villeneuve sur le tournage de Blade Runner 2049

L’adaptation de Denis Villeneuve va donc devoir relever plusieurs défis, et pas des moindres : proposer sur grand écran une réécriture de Dune qui satisfasse les fans de l’œuvre originale de Frank Herbert, faire oublier le film de 1984 à ceux qui n’ont comme seule référence l’adaptation de Lynch, faire découvrir la richesse de l’œuvre littéraire à ceux qui n’en ont jamais entendu parler, tout en réussissant à adapter une œuvre complexe et profonde, et accessoirement, faire un bon film. No pressure Denis.

Après la bombe qu’a été Blade Runner 2049 et les nombreux challenges que la réalisation de la suite du cultissime Blade Runner représentaient, on ne peut que faire confiance à Denis Villeneuve, dont le talent n’est plus à prouver.

Pour les plus curieux, il existe un documentaire sur le projet de Jodorowsky.

Article rédigé par Marie